Des nouvelles de Xavier et Babeth

Publié le par administrateur

Salut à vous, alépiennes et alépiens ! 9/10/2015



Je vous avais raconté, dans un pin d'Alepe il y a quelques années, une aventure arrivée sur le causse avec un petit duc. Depuis, pas de
contact, sauf à en entendre un par-ci par-là. Et voila que promenant sur ce quai de Polace sur l'île de Mljet (Croatie), on voit un homme
montrant un oiseau à des passants : un detit duc, manifestement apprivoisé. De fait il l'a eu tout petit, d'une portée abandonnée ce
printemps. Et l'oiseau reste là, confiant dans les humains, se laisse prendre et carresser. Mais dès qu'on le lache en l'air, son vol le
conduit dans le garage de l'homme, à l'ombre !

Coté faune, dans les îles croates, c'est le désert, et nos jumelles fouillent désespérément tous les recoins. Le goéland est vu tous les
jours, mais toujours en très faible nombre, comparé à ce qu'on peut voir en France. La mouette est rarissime, la sterne ou le puffin… pas
vu. Coté passereaux, pitoyable ! Quelques hirondelles rustiques dans les villages, pas de mésanges, rouge queue, (le seul que j'ai vu de
toute la Croatie était en montagne, peut-être un migrateur…). Vu un traquet oreillard, un merle bleu. La fauvette mélanocéphale,
normalement courantes dans les formations buissonnantes méditérannéennes, et peu discrète, est rare (en Corse, tu en entends une
tous les 20 pas!). Ah si, la corneille mantelée est assez courante, et on entend parfois le grand corbeau à la voix aussi rocailleuse que les
îles ! Sur les rivages, dans le nord on voyait souvent des chevaliers guignettes, mais plus dans le sud où l'on voit très fréquemment les
martins pêcheurs. C'est vrai que la saison estivale n'est pas propice, il faudrait passer au printemps.

Dans les villes du continent, les martinets pâles occupent le ciel (les derniers ont été vus à Makarka le 27 septembre, et encore un qui
rentrait dans une cavité à Korcula, sur l'île du même nom, le 30), quel plaisir d'en voir encore !

Coté rapaces : le désert ! Un faucon de loin en loin. Une buse variable ( pas encore de pattue). Pourtant en longeant les falaises de l'île de
Vis, le 22 septembre, 2 faucons d'Eléonore houspillent un faucon pèlerin, qui s'enfuit en criant (malgré son fort accent croate, j'ai compris
« mais foutez moi la paix, bâââtards !»). L'un des faucons de la reine s'est ensuite réfugié dans une grotte face à la mer et nous avons pu
l'observer longuement.

Mammifères : là également la déception. Quasiment pas d'observation en Croatie (3 contacts) mais le dernier hier à coté du bateau au
mouillage dans une anse fermée très calme ! 3 dos ont émergé en soufflant, puis plus rien… Lors de notre excursion dans la montagne
du Biokovo, quelques chamois (introduits) à 1400 m d'altitude, à 4 km seulement de la mer ! Ce jour là nous avons vu aussi un aigle
royal.

Coté flore, ce n'est évidemment pas la bonne saison. Mais l'arrivée de l'automne et de quelques pluies favorisent quelques espèces, en
particulier cette jolie et discrète orchidée, une spiranthe (de quelle espèce ? je n'ai pas mon guide). Au printemps ça doit être super pour
les orchidées !

Voilà pour ce pays que nous allons quitter dans quelques jours pour passer au Montenegro et à l'Albanie.

Portez vous bien et bel automne !

Xavier et Babeth sur Nocciolino - nocciolino.siteperso.net



PS : arrivée à Dubrovnik hier, sous les cris des martinets à ventre blanc !

Des nouvelles de Xavier et Babeth
Des nouvelles de Xavier et Babeth

Commenter cet article