Présentation/historique

L’ALEPE a, dès sa création en 1978, regroupé des naturalistes passionnés par l’étude de la faune sauvage de Lozère et des usagers de la nature particulièrement concernés par sa préservation.

Pour réaliser ses activités, l'ALEPE dispose de deux salariés permanents et d'une équipe opérationnelle de bénévoles, naturalistes chevronnés. Lors de la saison estivale et en cas de nécessité dans le cadre de la réalisation d'une mission particulière, l'ALEPE recrute des salariés parmi son réseau de naturalistes et d'animateurs-naturalistes.

Etudier :

L’ALEPE participe aux enquêtes et inventaires nationaux de la faune ou de la flore, et sa banque de données est à l’origine de l'ouvrage "Faune sauvage de Lozère, les vertébrés" :

  • DESTRE R., et coll., 2000. Faune sauvage de Lozère. Les vertébrés. ALEPE : 265 p.

Développant l'étude des milieux naturels et de la flore depuis quelques années, l'ALEPE crée une banque de données Flore et a lancé la réalisation d'un inventaire et cartographie des Orchidées de Lozère.

L’ALEPE réalise des expertises scientifiques dans le cadre des mesures agri-environnementales.

L'ALEPE a réalisé, avec le Conservatoire départemental des sites lozériens et le CEP de Florac, une méthodologie du diagnostic d'exploitation dans le cadre des CTE :

  • CDSL, CEP, ALEPE, 2000. CTE département de la Lozère. Diagnostic d'exploitation, partie environnementale et territoriale. Edité par les auteurs, 14 p.

L'ALEPE réalise actuellement l'inventaire d'espèces de vertébrés d'intérêt patrimonial dans le cadre de la réalisation du document d'objectif de sites Natura 2000.

L'ALEPE participe actuellement à des études d'impact dans le cas de divers projets d'aménagement et notamment de projets éoliens sur le département de la Lozère : étude avifaune et autres vertébrés, étude invertébrés, études flore et milieux naturels.

Protéger :

Agréée au titre de la protection de la nature et de l’environnement pour le département de la Lozère depuis 1995, l’ALEPE oeuvre dans les commissions départementales et s’attache à faire prendre en compte les intérêts collectifs des citoyens et l’intérêt du patrimoine biologique dans les décisions de gestion et d’aménagement du territoire.

L’ALEPE participe activement aux grands débats publics qui concernent la nature et l’environnement en Lozère et intervient lors des enquêtes publiques et en contentieux lorsque les milieux naturels et les espèces sont menacés.

Faire partager :

L’ALEPE mène des actions d’information et d’éducation relative à la nature et à l’environnement. En animant des sorties et des stages destinés aux adhérents ou à un public plus large, en menant des projets pédagogiques avec les enseignants dans leurs classes et sur le terrain, en intervenant dans des formations d’animateurs et de gestionnaires des espaces naturels, les bénévoles ou salariés de l’ALEPE oeuvrent pour une meilleure connaissance de la faune, des habitats naturels et de la flore en Lozère.

L’ALEPE participe à l’information du public par la publication d’une revue destinée aux adhérents, Le pin d’alepe, de bulletins et d’articles dans la presse.

 

Par notre engagement et nos actions, nous souhaitons contribuer à la compréhension, à la protection et à la promotion d’une nature sauvage dans un environnement où l’être humain a sa place.

Janvier 2003